En naviguant sur notre site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui assurent le bon fonctionnement de nos services.
Cliquez sur le bouton Plus d'information pour obtenir une aide détaillée sur le paramétrage des cookies dans votre navigateur Web.

Le partenariat entreprises-défense

  • Créé le 07-09-2013
  • Modifié le 11-09-2013
  • Zoom Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police

Ce dispositif a pour objectif d’inscrire la relation entre les entreprises, les armées et les réservistes dans un cadre conventionnel négocié. Le terme "entreprises" recouvre tous les organismes publics et privés employant du personnel, quel que soit leur statut juridique.

Le Conseil supérieur de la réserve militaire est chargé de la mise en place et du suivi du partenariat entreprises-défense. Il assure cette mission au travers d'un comité spécifique, le Comité de liaison réserve-entreprises (CLRE) dont l'échelon régional est constitué d'un réseau de correspondants régionaux entreprises-défense (CRED). Ceux-ci assurent la médiation de premier niveau entre les employeurs, les réservistes et les forces armées. Ils sont chargés d'obtenir, par la signature de conventions de partenariat, le soutien des acteurs socio-économiques en faveur de la réserve militaire.

Les conventions de soutien à la politique de la réserve militaire, en prenant en compte les critères utiles à la bonne marche de l’entreprise, favorisent l’emploi militaire des collaborateurs qui ont fait le choix de rejoindre la réserve. Au 31 janvier 2013, 321 conventions sont actives.

Les entreprises et les organismes publics soutenant la politique de la réserve militaire reçoivent par arrêté ministériel le label "Partenaire de la Défense". Ceux qui mettent en œuvre des dispositions plus favorables que celles prévues par la loi peuvent bénéficier d’avantages particuliers :

  • l'assimilation de certaines périodes de réserve à la formation professionnelle continue de l'entreprise et la récupération des coûts salariaux correspondants ;
  • l'attribution du label "Partenaire de la défense" et du logo qui lui y est associé, ce dernier pouvant être utilisé par l'entreprise dans le cadre de la communication de la responsabilité sociale de l'entreprise (RSE) ;
  • une initiation à l'intelligence économique au travers de stages de haut niveau fondés sur l'appropriation des méthodes et des outils militaires au profit des entreprises.

L'objectif des conventions est de :

  • matérialiser l'adhésion de l'entreprise à la politique des réserves et à l'esprit de défense ;
  • faciliter la disponibilité et la réactivité des membres de l'entreprise titulaires d'un engagement à servir dans la réserve (ESR) ;
  • améliorer les conditions de rémunération des réservistes pendant leurs activités militaires par le maintien de tout ou partie de leur salaire ;
  • resserrer les liens entre l'entreprise et les forces armées par l'intermédiaire de ces réservistes et du référent-défense désigné dans l'entreprise, interlocuteur direct du CSRM ;
  • mettre en place le socle d'un partenariat durable entre la Défense et l'entreprise permettant le développement d'autres domaines ou formes de coopération.

Signer une convention de partenariat, c’est pour l'entreprise :

  • se donner les moyens de mieux connaître ses salariés réservistes ;
  • reconnaître leur civisme et stimuler leur polyvalence ;
  • favoriser leur épanouissement et leur équilibre ;
  • bénéficier du savoir et du savoir-être que les réservistes développent : esprit d’équipe, sens des responsabilités, goût de l’initiative, réflexe du compte-rendu, discipline, loyauté, sang-froid et réactivité positive en gestion de crise (…).

© Ministère de la Défense/SecGén CSRM

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Livres

événements et manifestations