En naviguant sur notre site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui assurent le bon fonctionnement de nos services.
Cliquez sur le bouton Plus d'information pour obtenir une aide détaillée sur le paramétrage des cookies dans votre navigateur Web.

Sahel : vers une meilleure coopération des services de renseignement

Janvier 2013, un VAB débarquant d'un C17 de la RAF à Bamako (Mali) Janvier 2013, un VAB débarquant d'un C17 de la RAF à Bamako (Mali) Crédit photo / SAC Dek Traylor/MOD

A toute chose malheur est bon. La crise malienne, aussi tragique qu’elle ait pu être pour les populations, a au moins convaincu les dirigeants de la sous-région de mieux coordonner leurs efforts en matière de sécurité.

Les chefs des services de renseignement de neuf pays du Sahel et du Sahara(*) se sont ainsi réunis, coup sur coup, à trois reprises : le 18 avril à Bamako, les 20-21 juin à Abidjan et, dernièrement, les 10 et 11 septembre à Ndjamena au Tchad. Organisées par l’Union africaine (UA), ces rencontres visent à briser le mur de méfiance entre les services des différents pays, à renforcer la coopération dans le cadre l’opérationnalisation de l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA), un concept encore très théorique.

Lire la suite dans l'espace adhérents

Pour adhérer à l'association Défense citoyenne, cliquez ici.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Pascal Airault

Est journaliste - spécialisé sur l'Afrique - au quotidien L'Opinion.

Laissez un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

événements et manifestations